Welcome on Share!
Discover

shared contents

Subscribe

to sources that interest you

Share

your own contents

By using Miple's services, you agree to our Privacy policy.

L'erreur de Léa Salamé : comment bien comparer les taux de pauvreté des pays


David Cayla
Published
Revised
September 21, 2020
4 weeks ago

Si on cherche "taux de pauvreté" sur un moteur de recherche, on tombe sur des chiffres qu'on a vite fait de comparer.

C'est ce qu'a fait Léa Salamé ce matin (10 février 2020) au 7/9 de France Inter, affirmant que le taux de pauvreté en France était supérieur à celui des USA.

Heureusement, Léa Salamé n'est pas statisticienne. Car les chiffres indiqués (taux de pauvreté à 13,5% aux États-Unis contre 14,7% en France), sans être faux, ne sont nullement comparables.

Le chiffre américain date de 2015 et vient d'un article Wikipédia tandis que le chiffre sorti pour la France est tiré d'un article du Figaro qui cite une étude de l'INSEE pour l'année 2018.

Déjà, on ne peut comparer deux chiffres qui portent sur des périodes différentes. Mais ce n'est pas le principal problème...

Le vrai problème est que les chiffres américains et français sont issus de méthodologies différentes :

  • L'INSEE calcule le taux de pauvreté en comptant la population dont les revenus sont inférieurs à 60% du revenu médian (le revenu qui se trouve au milieu de la distribution).
  • Dans le cas américain, le taux de pauvreté correspond aux ménages dont les revenus sont inférieurs à 50% du revenu médian.

On ne compte donc pas les mêmes choses. Si on comptait la pauvreté aux USA comme on le fait en France, il y aurait environ 25% de pauvres, et non 13,5%.

En statistique, il faut utiliser les mêmes sources et vérifier la méthodologie.

L'OCDE compare les taux de pauvreté avec la même méthode, c'est-à-dire le taux de ménages aux revenus inférieurs à 50% du revenu médian. Voici les taux de pauvreté qu'elle trouve :

  • France 2016 : 8,3%
  • USA 2016 : 17,8%

Source de l'OCDE



Ceci est l'archive de mon thread Twitter, faite par l'archiveur de threads de Share.


David Cayla

Enseignant-chercheur en économie, Université d'Angers.