Welcome on Share!
Discover

shared contents

Subscribe

to sources that interest you

Share

your own contents

By using Miple's services, you agree to our Privacy policy.

14 conneries du professeur Raoult sur le climat


laydgeur
Published
Revised
May 12, 2020
3 months ago

Je ne savais pas trop comment parler du climat en ces temps de covid-19, jusqu’à ce que je découvre que le professeur Raoult était climatosceptique...

J’ai trouvé 6 tribunes de sa part entre 2013 et 2016 où il parle du climat, tribunes complaisamment mises à sa disposition par le journal Le Point pour que Raoult puisse y raconter tout et n’importe quoi.

Il y a tellement de conneries... Je reviens sur 14 d'entre elles. Pour chacune :

  • Je cite le propos de Raoult 🧙‍♂️💬 tiré d'une des tribunes
  • J'explique rapidement en quoi il dit n'importe quoi ❌
  • Je mets les sources 📔

C’est tout bon ? Allez go !

Connerie 1

🧙‍♂️💬 « Dans les années 1970, certains scientifiques craignaient un refroidissement climatique ! » (qui n'a pas eu lieu bien sûr, ce qui laisserait entendre que les prédictions actuelles d'un réchauffement climatique vont aussi être fausses)

❌ Il suffit de taper sur Google "Refroidissement climatique années 1970" pour s’apercevoir que cette crainte n’en a jamais été une. C’est un mythe, savamment entretenu depuis plus de 40 ans par les climatosceptiques et perpétué par des gens comme Raoult.

Quand à la fameuse couverture intitulée "The Big Freeze", le Time magazine parle non pas du climat mondial, mais de la météo de l’hiver 76-77 aux USA... Le mois de janvier 1977 (date de l’article) était à l’époque le plus froid jamais enregistré aux États-Unis.

📔 Étude sur le mythe du refroidissement climatique

📔 L’article du Time "The Big Freeze"

📔 Série historique des températures en janvier aux États-Unis

Connerie 2

🧙‍♂️💬 « L’accord conclu à la COP21 rappelle le protocole de Montréal pour le sauvetage de la planète. »

❌ L’accord de Paris signé à la COP21 ne fait nulle mention du protocol de Montréal. Et pour cause, ce dernier ne vise pas au "sauvetage de la planète" comme le dit Raoult, mais "à protéger la couche d’ozone autour de la Terre en éliminant les substances chimiques responsables".

📔 L’accord de Paris sur le climat signé à la COP21 en 2015

📔 Le protocole de Montréal de 1987 sur les CFC et la couche d’ozone

Connerie 3

🧙‍♂️💬 « Le protocole de Montréal en 1987 décréta l’interdiction des CFC, qui fut mise en place en 1989. Ces aérosols considérés comme responsables du refroidissement de la planète furent donc bannis [...] »

❌ Énorme confusion ici… 😳 Raoult confond :

  1. Les "aérosols", qui sont des fines particules (poussières, sulfates, suies, sel, sable...) avec un effet principalement refroidissant sur le climat. Pour en savoir plus, je vous invite à lire mon thread Twitter sur le forçage radiatif.
  2. Les "bombes aérosols" (des sprays...), qui utilisaient comme gaz propulseur des CFC (chlorofluorocarbure) qui, non seulement, détruisent la couche d’ozone mais en plus sont des gaz à effet de serre très puissants et qui persistent très longtemps dans l’atmosphère.

Connerie 4

🧙‍♂️💬 « Pourtant, les prévisions du Giec, le groupe de recherche le plus financé de l'histoire de l'humanité pour prévoir l'avenir de la planète en fonction de son réchauffement [...] »

❌ Le GIEC n’est pas un groupe de recherche (= il ne fait pas d’études) mais évalue et synthétise les connaissances scientifiques sur le changement climatique.

Son budget annuel est peu élevé (~6 millions d’euros) car les chercheurs qui participent aux rapports sont bénévoles. À titre de comparaison, la seule masse salariale de l’IHU Méditerranée dirigé par Raoult coûte environ 30 millions d’euros par an.

📔 Fonctionnement et budget GIEC

📔 Livret de l’IHU Méditerranée dirigé par Raoult

Connerie 5

🧙‍♂️💬 « Pour la première fois, on a vu des académiciens demander à une ministre - Valérie Pécresse - de condamner les propos hérétiques d'un géologue académicien - Claude Allègre - qui avait osé proposer une hypothèse alternative. »

❌ Non, Raoult mélange tout, ce n’est pas du tout ce qui s’est passé.

Reprenons l’enchaînement des faits :

  1. Allègre a écrit un livre médiocre dans lequel il a déversé toute son ignorance et sa mauvaise foi sur les sciences du climat. Le Monde titrait Le cent-fautes de Claude Allègre et Libération Climat : Allègre part en courbes.
  2. Agacés de voir leur travail ainsi diffamé, 600 climatologues français signent une lettre avec 60 pages de débunk aux "instances références de la recherche scientifique française", leur demandant de réagir et de prendre position publiquement.
  3. Devant le tollé général, Valérie Pécresse alors ministre de la recherche, demande à l’académie des sciences d’organiser un débat avec les différentes parties et "d’établir l’état actuel des connaissances scientifiques sur le changement climatique".
  4. Suite à ce débat, et malgré les efforts désespérés d’Allègre, Courtillot et leurs soutiens, la vénérable institution a bien été obligée de se rendre à l’évidence et a rendu un rapport rappelant les principaux faits et le consensus international sur le changement climatique.

📔 Lettre des 600 scientifiques et débunk du livre d’Allègre

📔 Rapport de l’Académie des Sciences sur le climat (avec lettre de Pécresse en annexe)

L'affaire Allège a aussi été très bien couverte :

Connerie 6

🧙‍♂️💬 « [...] même les clichés satellitaires ne montrent pas, à l’échelle mondiale, de diminution de la surface glacée. Elle a diminué de 1,5 million de kilomètres carrés en moyenne en Arctique, mais augmenté de 2 millions de kilomètres carrés en Antarctique. »

❌ Raté, et c’est ballot car quelques mois avant cette tribune, le NASA Earth Observatory a publié un article montrant que la surface mondiale de la banquise diminue, malgré la hausse de celle en Antarctique.

Une simple recherche Google lui aurait évité de passer pour un con…

Là où c’est cocasse, c’est que 2014 a été une année d’augmentation record, mais ensuite la banquise Antarctique a brutalement décru, à un rythme jamais atteint auparavant ni dans l’Antarctique, ni même dans l’Arctique (-2 millions de km2 en 3 ans, ~superficie Arabie Saoudite).

📔 Article du NASA Earth Observatory sur la banquise mondiale

📔 Étude sur l’effondrement brutal de la banquise Antarctique

Connerie 7

🧙‍♂️💬 « Certes, mais, dans l'hémisphère Sud, le volume de la glace de l'Antarctique, lui, va en augmentant depuis 1990. »

❌ Pas du tout, et il suffit juste de regarder n’importe quelles données pour s’apercevoir que c’est complètement faux, en 2013 comme maintenant. La fonte de la calotte antarctique de l’ouest s’est nettement accélérée depuis 2 décennies tandis que celle de l’est stagne.

📔 Études montrant la fonte de la calotte Antarctique :

📔 Étendue de la banquise Arctique en septembre

Connerie 8

🧙‍♂️💬 « Les photos d’ours sur des morceaux de banquise dégradée étaient une mascarade [...] »

❌ L’ours polaire vit exclusivement en arctique, en immense majorité sur la banquise où il peut chasser et se nourrir (les terres ne servent qu’en été lorsque la banquise disparaît).

Banquise arctique dont la surface estivale a diminué de 40% en 40 ans…

En fait, loin d’être "une mascarade", l’ours polaire est classé vulnérable dans la liste rouge des espèces menacées par l’IUCN, car « le réchauffement climatique constitue la menace la plus importante pour la persistance à long terme des ours polaires ».

📔 Évaluation de l’ours polaire sur la liste rouge des espèces menacées

Connerie 9

🧙‍♂️💬 « Ainsi, le modèle mathématique établi à la fin du XXe siècle pour prédire l'évolution de la température de la Terre avec 95 % de certitude... s'est révélé faux. La température actuelle est en dessous des limites prévues par le modèle. »

❌ On ne sait pas de quel modèle il parle (pratique...), mais on suppose qu’il s’agit de James Hansen et son équipe de la NASA en 1988.

30 ans plus tard, force est de constater que le modèle a plutôt bien fonctionné, on est légèrement en dessous du scénario "business as usual".

L’incertitude peut être décomposée en plusieurs facteurs : la variabilité interne du climat qui est prépondérante à court terme, l’incertitude des modèles, et enfin l’incertitude sur nos émissions futures, d’où l’importance des scénarios.

Si l’on regarde pour un scénario donné (A1B) les projections des 21 modèles utilisés par le GIEC dans son 4ème rapport, on ne peut là aussi que constater que ça colle bien avec ce qui a été observé depuis.

📔 Modèle et scénarios de James Hansen de la NASA en 1988

📔 Comparaison entre les projections des modèles passés et les observations

📔 5ème rapport du GIEC : chapitre sur les projections climatiques

Connerie 10

🧙‍♂️💬 (Raoult cite deux études) « Les auteurs racontent ainsi que, dans la moitié du XXe siècle, le monde était terrifié par les aérosols censés provoquer le refroidissement de la planète que l'on constatait à l'époque [...] »

❌ Là ce sont des mensonges purs et simples, il n’y a nulle trace de ces propos dans aucune des 2 études qu’il cite, Raoult fabule complètement. Il oublie aussi de dire que ces études s’appuient largement sur des modèles, qu’il a dénigré 5 lignes plus haut dans sa tribune… 😏

📔 Les deux études citées par Raoult sur El Niño :

Connerie 11

🧙‍♂️💬 « Al Gore [...] Malheureusement, le plus dérangeant tient à sa prédiction, reprise dans son discours de réception du prix Nobel, selon laquelle il n’y aurait plus de glace en Arctique en 2013... »

❌ Al Gore n’est pas du tout aussi affirmatif que le dit Raoult dans son discours de la remise du prix Nobel, même si les prédictions sont fausses.

Il cite deux études :

  • Une qui "estime" que la banquise arctique "pourrait être complètement partie en été dans moins de 22 ans".
  • Une autre étude, qui "avertit que cela pourrait se produire en seulement 7 ans".

Les pertes observées étaient à l’époque largement supérieures aux projections des modèles du 4ème rapport du GIEC, ce qui a conduit à faire ce genre de prédictions malencontreuses.

Actuellement, les projections les plus récentes sur le timing de disparition estivale de la banquise comportent de nombreuses incertitudes, dues à la variabilité naturelle du climat et aux incertitudes de modélisation, mais aussi dues aux émissions futures.

📔 Discours d’Al Gore lors de la remise du prix Nobel en 2007

📔 Comparaison des projections du 4ème rapport du GIEC avec les observations

📔 Étude montrant les projections de la banquise jusqu’en 2300

Connerie 12

🧙‍♂️💬 « Personnellement, je ne crois pas que la modélisation mathématique prédictive soit de nature scientifique, je pense qu’il s’agit d’une prophétie moderne comme l’a été l’astrologie à un moment donné [...] »

❌ Le 5ème rapport du GIEC est sorti un an avant cette tribune.

Dans le chapitre (au hasard 😇) sur l’évaluation des modèles climatiques, sont citées près de 1300 études scientifiques, toutes publiées dans des revues à comité de lecture.

Difficile de faire meilleure science...

📔 5ème rapport du GIEC : chapitre sur l’évaluation des modèles climatiques

Connerie 13

🧙‍♂️💬 « [...] on se souvient de l’effet désastreux du Climategate, la fuite d’e-mails provenant d’un institut anglais de recherche en climatologie qui visaient à empêcher toute contradiction, affaire qui a laissé des traces durables dans le monde scientifique. »

❌ Il y a eu 7 commissions d’enquêtes (‼️), toutes ont confirmé la probité et l’intégrité des scientifiques impliqués, et la validité de leurs études. Il faut aussi noter que ces rapports étaient TOUS disponibles et publics lorsque Raoult a écrit cette tribune… 😑

Le Climate Gate était en fait une affaire médiatique, montée en épingle par les milieux climatosceptiques et des médias complaisants. La "trace durable" dont parle Raoult est finalement de propager comme il le fait ce genre de mensonges… 

📔 Rapports d’enquête suite au piratage des mails du Climate Research Unit (CRU) :

Connerie 14

🧙‍♂️💬 « Et ce, alors même que l'on constate une stabilisation de la température au niveau de 1998. Un "hiatus climatique", comme on l'appelle, qui fait d'ailleurs l'objet d'un déni, particulièrement violent en France. »

❌ En 1998 eu lieu un super El Niño qui a entraîné temporairement la température planétaire à la hausse, sans modifier quoi que ce soit dans la tendance de fond à l’œuvre due aux gaz à effet de serre.

Raoult a écrit cette tribune un an après la sortie du 5ème rapport d’évaluation du GIEC, qui consacre plusieurs pages d’explications à ce “hiatus“. Dommage qu’il ne l’ait pas lu...

📔 Anomalies des températures globales de la planète depuis 1880

📔 Résumé technique (en français) du 5ème rapport du GIEC (groupe 1)

Conclusion

Raoult n’a absolument rien compris au climat, mais, abusant de sa renommée d’expert médical, il s’est permis de mentir sur les faits, de colporter de fausses informations et d’entretenir un doute extrêmement malsain. 

Il faut bien garder en tête que ce sont les mensonges et la désinformation intentionnelle de ce genre de personnes qui ont ralenti la prise de conscience climatique et l’action en faveur de la baisse de nos émissions de gaz à effet de serre.

Comme le dit Greta Thunberg :

« Plus grande est votre audience, plus grande est votre responsabilité »



Remerciements aux contributeurs de cet article :

  • @AStrochnis pour les articles du Point
  • @cassouman40 pour les modèles climatiques
  • Toute la communauté des climatologues au sens large, pour leur immense et inestimable production scientifique.



Cet article est l'archivage de mon thread Twitter.


laydgeur

"Nous y sommes enfin... La grande bataille de notre temps" — Gandalf le Blanc, après avoir lu le rapport du GIEC