Welcome on Share!
Discover

shared contents

Subscribe

to sources that interest you

Share

your own contents

By using Miple's services, you agree to our Privacy policy.

De 130 à 110 km/h sur les autoroutes : une réduction significative de CO2 ?


laydgeur
Published
Revised
August 14, 2020
11 months ago

Un cube de près d'un kilomètre de haut.

1,5 millions de tonnes de CO2.

C'est ce qu'on éviterait chaque année en réduisant à 110 km/h la vitesse maximale sur autoroutes.

Certains disent que cette réduction de CO2 n'est pas significative.

A ceux-là je demande : à partir de combien est-ce significatif ?

Source

Une étude du ministère chiffre le gain CO2 de la baisse de la vitesse sur autoroutes à 1,45 millions de tonnes par an (voir l'étude). Et OUI elle tient compte du report sur les nationales :

La masse molaire du CO2 est de 44 g/mol. En fait l'hypothèse des gaz parfaits (PV=nRT), à pression atmosphérique et température de 15°C, un kg de CO2 a un volume de ~540 litres, donc 1,5 millions de tonnes de CO2 occupent ~800 millions de m3, soit un cube de 930m de haut.

Toute réduction est bonne à prendre

Les apôtres du "c'est pas significatif" disent : 1,5 Mt de CO2, c'est ~0,5% des émissions françaises.

Pour comparer vraiment, il faut plutôt dire que c'est 2% des émissions des voitures françaises, soit les émissions de 740.000 voitures.

Chaque année.

Il faut aussi dire que le climat s'en fout de savoir si c'est 0.5% ou 2% de telle ou telle catégorie. Ce qui compte c'est la quantité totale de CO2 qu'on balance dans l'atmosphère.

Et ces 1,5 millions de tonnes par an seraient à l'évidence mieux ailleurs que dans l'atmosphère.

La perte de temps de cette mesure est de ~4 minutes pour un trajet de 50 km, uniquement pour ceux qui roulent sur autoroutes, et uniquement si elles sont déjà limitées à 130 km/h.

L'impact est donc minime et ne concerne finalement que peu de personnes.

Les économies de CO2 sont liées à des économies de carburant : baisse d'environ 0,4 litres/100km (-5%).

C'est relativement faible, mais toujours bon à prendre pour ceux qui ont un budget limité et pour les importations françaises de pétrole (-6 millions de litres de carburant).

Il n'y a AUCUNE solution unique pour réduire à zéro les émissions des voitures en France. Autrement dit, il faut économiser partout où on peut.

Toutes les mesures sont bonnes à prendre : efficacité, poids, covoiturage, vitesse, électrique, vélo, bus, trains...



Ceci est l'archive de mon thread Twitter, faite par l'archiveur de threads de Share.


laydgeur

"Nous y sommes enfin... La grande bataille de notre temps" — Gandalf le Blanc, après avoir lu le rapport du GIEC